dimanche 12 juillet 2015

Disney Zone : L'atelier du Père Noël (1933)

Titre original : Santa's Workshop
Série : Silly Symphonies
Réalisateur : Wilfred Jackson
Voix : Allan Watson (Père Noël), J Delos Jewkes (lutin à la voix grave), Pinto Colvig (le secrétaire), Walt Disney (assistant en second)




Animateurs :
  1. équipe principale : Les Clark, Norman Ferguson, Tom Palmer, Jack King, Clyde Geronimi, Eddie Donnelly
  2. équipe de Ben Sharpsteen : Marvin Woodward, Joe D'Igalo, Ham Luske, Dick Williams, Chuck Couch, Ed Love, Jack Cutting, George Drake, Art Babbitt, Harry Reeves, Louie Schmitt, Paul Fennell, Fred Moore, Jack Kinney, Nick George

Producteur : Walt Disney
Société de production : Walt Disney Productions
Distributeur : United Artists Pictures
Date de sortie : 10 décembre 19321,3
Date annoncée2 : 10 décembre 1932

Première :
  1. à New York : 16 au 23 décembre 1932 au Roxy en première partie de Man against Woman d'Irving Cummings
  2. à Los Angeles : 22 au 28 décembre 1932 au Loew's State en première partie de Strange Interlude de Robert Z. Leonard
Format d'image : Couleur (Technicolor)
Son : Mono (RCA Photophone1)
Musique :
  1. Musique originale : Merry Men of the Midnight Sun et Near the Far North Pole de Frank Churchill
  2. Extrait de Hochzeitzug in Liliput (op.165, début xxe siècle) de Siegfried Translateur
  3. Extrait de Marche Militaire des Moments Musicaux (1872) de Franz Schubert
Durée : 6 min 40 s
Langue : (en)
Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis

Synopsis
Le Père Noël et ses lutins se préparent pour le voyage de distribution des cadeaux de la nuit de Noël. Tandis que le Père Noël finit de lire son abondant courrier, les lutins nettoient son traîneau, confectionnent les jouets. Ils travaillent en sifflant. Avant le départ tous remplissent la « hotte », des cadeaux marchant eux-mêmes vers l'immense sac.

Version colorisée international vo 
Inspiré de notre barbu préféré, L'atelier du père noël est un incontournable en matière de dessin animé traditionnel produit à la main.

C'est la première Silly Symphony à utiliser le système RCA Photophone. Mais la Parade des nominés aux Oscars 1932 est le premier court métrage de Disney à utiliser le système RCA Photophone. Ensuite, le premier Mickey Mouse est Bâtissons (Building a Building, 7 janvier 1933).

L'équipe de Ben Sharpsteen a réalisé les séquences des lutins traitant le courrier, remplissant le sac, fabriquant les jouets et la parade des jouets2.

Dave Smith considère que The Night Before Christmas (1933) est la suite de ce court métrage. Le film présente des gags légers sur les déconvenues de l'âge industriel dans les années 1930.

En Suède et en Norvège, L'atelier du Père Noël fait partie de la spéciale de Noël de la télévision , traditionnellement montré à la veille de Noël. Divers stéréotypes dans le film ont été censurés à plusieurs reprises et notamment le passage avec "ok" lors de la scène d'approbation de la poupée blonde qui fait "Mama" (stéréotype des poupées de l'époque avec les yeux qui bouge) et le passage de la poupée africaine qui crie "May be".

La Marche Militaire sélectionnée dans le court est devenu connu moins comme un morceau de musique classique pour des utilisations militaires et plus comme un morceau de musique connecté à Noël.

Cet épisode de Silly Symphony a eu droit à plusieurs révisions (comme d'autres animations de l'époque)
  • au niveau des crédits de début qui étaient dans les tons "jaune pale" (1ere version) et ensuite cela est passé dans les tons rouge et graphiquement mieux visuellement (2 ième version).
  • Au niveau découpe et censure d'environ 30 secondes de l'époque : les versions Canadienne et U.S.A sont moins censurée, qui d'ailleurs seront en complément dessin animé de Noël avec le moyen metrage  "Le Noel de Mickey".
Pour la féerie de noël, ce conte à la Disney sur le père Noël nous laisse rêveur, en nous faisant retomber en enfance. Les animations d'aujourd'hui ne valent plus rien que ce soit les Disney, Mgm, WB car trop de numerisation. Ce dessin animé met bien scène le mythe de l'atelier de ce bon vieux Santa-Clause. 

Ce dessin animé sort en complément avec le Noël de Mickey dans courant 80's. Accompagnaient aussi "Donald, Garde forestier" et l'arbre de noel de Pluto" . Il aura droit  à sa version francaise mais censurée, ce qui gache pour ceux qui ont vu le metrage, la nostalgie, la bande-son ne correspondant pas à l'animation de l'époque.


La magie des jouets
Cet imtemporel de W.D nous offres une magie, meme plus grande que celle Noêl : celle de l'animation des objets inanimés . En effet, voir les lutins travaillés n'a rien d'extraordinaire, mais voir leur travail vivre est un grand voyage d'imagination. Les scène les plus marquante sont
  • le lutin peignant un échiquier avec une peinture.. a carreau
  • la fabrication des poupées 
  • leur cheveux dresser par l'araignée pour la coiffure 
  • la scène d'ouverture de la parade des jouets
  • la parades avec les jouets Charlot, le policier (coïncidence?), l’âne mécanique, le papy qui danse, le chariot avec l’âne qui donne des coups de sabot... 
Ce dessin animé benificiera d'une suite The Night Before Christmas, toujours dans les même tons.

Conclusion :
Blottissez-vous l'un près de l'autre, mettez vous en famille avec papy, mamy et le chien devant la télé... prenez quelque douceurs.. et savourez ce petit bijou et surtout...

Perpétrez la traditions des métrages à l'ancienne, surtout si c'est du Disney.

2 commentaires:

  1. merci pour cette critique ! Je suis un vrai fan de Disney, et des silly symphonies, voici la page que j'ai consacré à la série sur mon site http://tresorsdisney.blogspot.com/p/les-courts-metrages-de-la-serie-silly.html

    Je t'invite aussi à lire ma critique sur L'atelier du père noël 1932) : http://tresorsdisney.blogspot.fr/2013/12/santas-workshop-latelier-du-pere-noel.html tu pourras y trouver plusieurs anecdotes sur le cartoon et tous les détails sur la réalisation, la sortie, les critiques de l'époque... à bientôt :)


    à bientôt !

    RépondreSupprimer